Le nombre total d'enfants des rues est inconnu mais selon l’UNICEF (en 2006), il s’élève a plusieurs dizaines de millions dans le monde. La majorité des enfants des rues sont des garçons, les conditions de survie dans la rue contraignant les filles à chercher des abris ou des protecteurs très rapidement. Ceci est dû aussi aux différentes formes de travail des enfants : le secteur informel de la rue est plus souvent du domaine des garçons (bricolage, vente, cireur de chaussures, etc.) tandis que le travail des filles est souvent domestique et donc caché.La plupart des associations et organismes s'accordent pour affirmer que les enfants des rues sont davantage « à risque » que les autres enfants, notamment le risque d'exploitation (travail forcé, exploitation sexuelle...), mais aussi de vulnérabilité face aux dangers de la ville : conditions météorologiques, maladies liées à l'eau, la nourriture ou la pollution, dangers de la circulation, agressions, ….

En Amérique latine, en Asie ou en Afrique, de nombreuses associations, parmi lesquelles CODEGAZ, luttent en faveur des enfants des rues.
pour en savoir plus, lisez la CODEGAZETTE n° 81

L’association BlueEnergy et CODEGAZ ont signé une convention de coopération le 18 novembre 2014.
Ce partenariat a pour objet de réaliser des projets au profit des familles nicaraguayennes défavorisées dans le domaine de l’eau (forages, filtres à eau) de l’assainissement  - avec sensibilisation aux bonnes pratiques d’hygiène -, et de l’énergie (biogaz en milieu rural).

Depuis 1987, la journée mondiale du refus de la misère permet de faire entendre la parole des personnes en situation de précarité et de pauvreté, et de s’engager avec elles pour combattre la misère.

"Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l'homme sont violés. S'unir pour les faire respecter est un devoir sacré."

Le 17 octobre, tous ceux qui refusent la misère et l'exclusion se rassemblent dans le monde entier afin de témoigner de leur solidarité et de leur engagement pour que la dignité et la liberté de tous soient respectées.

« Venir en aide aux plus démunis est la vocation première de CODEGAZ.....Lisez la CODEGAZETTE n° 77

Alors que la mondialisation accroît les liens entre les pays de la planète, la pauvreté ne cesse d’augmenter, les inégalités se renforcent alors que les richesses se multiplient.La solidarité internationale est plus que jamais nécessaire. Acte politique et réfléchi fondé sur le partage et la réciprocité, elle doit être portée par tous : associations, pouvoirs publics, entreprises, syndicats, citoyens… et prend des formes différentes qui ne se limite pas aux dons ou aux actions dans les pays en développement. 

La Semaine de la Solidarité Internationale est un rendez-vous de sensibilisation à la solidarité internationale et au développement durable.Elle permet d’aller à la rencontre des publics pour informer, échanger, débattre et insuffler ainsi plus de solidarité dans notre quotidien. C'est l'affaire de tous !

CODEGAZ adhère à la semaine de la Solidarité  Internationale.....Lisez la CODEGAZETTE n° 79

Georges, membre bénévole de CODEGAZ, a effectué une mission de 11 jours dont l’objectif principal était le suivi du chantier du Collège de Kassou mais aussi de valider les options retenues par 2 projets d’électrification : le Centre de Santé et de Promotion Sociale de Tiogo Mossi et l’école de Kinkianly à Réo. 

pour en savoir plus , lisez la CODEGAZETTE n° 78